Coiffeur : un métier qui date de l’Egypte antique !

Publié le : 04 juin 20213 mins de lecture

La coiffure est l’élément qui caractérise le look d’une personne et qui met en valeur son visage, que ce soit les enfants, les hommes, surtout les femmes. Devenir un coiffeur professionnel demande beaucoup de formations ainsi que de la pratique. C’est sa recommandation qui définit sa popularité et son savoir-faire. Un coiffeur professionnel doit être capable de réaliser toutes les demandes de ses clients.

Le métier d’un coiffeur, c’est quoi ?

Le métier d’un coiffeur fait partie des prestations à la personne. Il prend en charge les soins des cheveux notamment sur le plan esthétique. Les coiffeurs sont généralement formés afin d’assurer de bien faire leur travail. Chaque coiffeur est spécialisé selon le type et les techniques qui lui ont été confiés lors de sa formation.

Devenir coiffeur pro demande une bonne endurance et résistance, car son métier lui demande de travailler debout durant toute une journée. Il doit être communiquant pour mieux conseiller et mieux cueillir ses clients. En tant qu’artiste, le coiffeur est aussi appelé barbier.

La coiffure et l’Egypte antique

Durant l’Egypte antique, la coiffure est bien distinguée. Pour les enfants, filles et garçons, ils avaient la tête rasée accompagnée de la tresse de l’enfance sur le côté. Cette coiffure a été appliquée pour glorifier Horus. C’est le fermoir en or qui décore la tresse des nobles et des enfants royales, alors que pour les enfants des artisans et d’agriculteurs, des fleurs naturelles suffisaient.

Les Égyptiens n’étaient pas autorisés à porter des cheveux longs. Seuls les cheveux courts et mi-longs sont acceptés avec les oreilles parfaitement dégagées. Pour se démarquer des barbares, ils n’ont pas porté de barbe.

La coiffure des Égyptiennes est largement variée, mais ses cheveux sont souvent longs. Leurs cheveux sont ondulés, attachés en queue-de-cheval, lisses, avec des nattes et frisés. Pendant un millénaire, la tendance varie du cheveu court, mi-long, et long ou elles préfèrent porter des perruques.

Les Égyptiens et les perruques

Les enfants, les femmes, même les hommes pouvaient porter des perruques à une certaine époque, peu importe la catégorie de vie. Dans les gardes robes, les perruques avaient leurs places, bien rangées selon leurs couleurs et leurs styles. Les gens modestes ou les pauvres portaient des perruques fabriquées à partir des fibres végétales et de laine, alors que les riches et les nobles pouvaient s’offrir des perruques confectionnées à partir des vrais cheveux. Dans les temps de l’Egypte antique, les perruquiers avaient un rôle très important au niveau de la société.

Plan du site